Mon avis sur : Cooper Training, Julian ( Maloria Cassis )

Mon Avis sur :

Cooper Training, Julian
Maloria Cassis



Salut les lecteurs, j'espère que tout va bien pour vous! 
Je vous retrouve pour parler d'un roman dans la collection poche de Hugo New Romance. Il s'agit de Julian, le premier tome de la série "Cooper Training" ecrit par Maloria Cassis.





Résumé :

Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l'un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.
Mais aprés des mois au chômage, Amy a besoin d'un job à tout prix. Lorsqu'elle entend parler d'un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l'occasion .
Julian, le propriétaire aussi sexy qu'exécrable, refuse de l'embaucher car elle "ne correspond pas au profil". C'est mal connaître Amy .... Elle ne lui laissera pas le choix que de l'embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu'elle demissionne.
Dans une ambiance electrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.
L'un et l'autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs coeurs murmurent ? 



Mon Avis :

On peut dire que côté romance j'ai fait un petite pause depuis quelque temps et il manque maintenant pas mal de nouveautés à ma bibliothèque. Mais je vais me rattraper c'est certains.
Et j'ai d'ailleur commencé il y a quelque jour avec le roman de Maloria Cassis publié en format poche chez Hugo New Romance, (la base des base en romance quoi <3 ) 

Et ce que je peux vous dire c'est que j'aime toujours autant ce type de lecture. J'ai passé un agréable moment grâce à ce livre et à ses personnages. Des personnages avec du caractère, voir même un peu trop parfois. Le tout dans l'univers d'une salle de sport. Un milieu que je connais aussi bien qu'Amy au début du livre, c'est a dire absolument pas. Ce qui n'empêche pas a notre protagoniste d'y rentrer pour décrocher le poste de secrétaire de manière un peu forcé, ce qui est plutôt amusant a lire et nous montre aussi le fort tempérament d'Amy.
Un caractère qui va se retrouver confronter a celui tout aussi imposant du patron de la salle, Julian. 

Dès leur première rencontre on peut dire que ça fait des étincelles entre eux. C'est a ce moment là que je me dis que j'allais adorer ce roman. Et je ne me suis pas trompée. 
L'un des point fort du livre c'est ce jeu du chat et de la sourie qui s'instaure entre eux, le tout aider par leurs proche respectif que j'ai beaucoup aimé découvrir, et qui ont eux aussi une place importante dans le récit. Bien sur comme dans toute les romances il y a le moment ou tout part en vrille. On pourrait trouver ça totalement cliché et répétitif, mais moi c'est ce que j'aime bien, cela montre juste que tout n'est pas toujours beau, même dans les livres. Ça rend le tout plus réaliste et humain.

Car au délà du côté romantique, ce roman aborde un sujet beaucoup plus serieux, ce qui je trouve est un autre point fort pour l'ouvrage de Maloria Cassis. Elle fait passer un message, pour moi c'est important quelque soit le genre du livre d'y trouver un message ou une moral et l'auteur le fait très bien.
Après ne vous inquiétez pas, tout fini bien pour nos deux tourteraux, sinon je n'aurais pas survécue à ma lecture. 
Et maintenant je me dis surtout qu'il va falloir que je me procure rapidement le second tome de cette série pour savoir ce qu'il se passe réelement entre Calvin, le frère ainé de Julian et Erin, la soeur d'Amy. Car ce que j'aime encore plus que les romances, ce sont les suites de romance ou l'on retrouve le même groupe de personnages.
Alors à très vite pour de nouvelles aventure chez Cooper Training. 





Et voilà, une nouvelle chronique sur de la romance, ça m'avait presque manqué !

Et j'ai hate de recommencer 
Alors a très vite les lecteurs ! 









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sorties Livresque de Mars 2017 !!!!

Mon avis sur : Magic Charly, l'apprenti ( Audrey Alwett )

Mon avis sur : Le Matin De Never World, (Marisha Pessl)