Chronique Lecture n°93 : Chasing Red, ( Isabelle Ronin )

Chronique Lecture n°93

Chasing Red
Isabelle Ronin



Salut les lecteurs, une nouvelle chronique qui aurait du être poster depuis longtemps déjà ! 







Résumé :

Caleb est la star de l’université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Veronica Stratfford, alias Red, qui occupe toutes ses pensées depuis qu’il l’a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge.

Quand il découvre que « Red » s’est fait expulser de chez elle et n’a plus nulle part où dormir, Caleb lui propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n’attend jamais rien de personne. Ou plutôt si : elle s’attend toujours à ce qu’on l’abandonne.




Mon Avis :


Comme toujours pour commencer, un immense merci aux editions BMR pour ce roman, c'est toujours un plaisir de recevoir de superbe roman.
Une fois encore je me suis lancée dans une découverte total, ne connaissant pas l'auteur et ayant simplement survolé le résumé j'ai débuté ma lecture sans aucune attente particulière, et j'ai été agréablement surprise.

Dans "Chasing Red" on suit l'histoire de Caleb et Veronica.
Caleb c'est le playboy de la fac, celui pour lequel les filles se pavanent pour avoir une chance avec lui, rien qu'une nuit. Veronica c'est tout le contraire de ces filles là. Discrète, peu sur d'elle et n'ayant confiance en personne elle tente d'avancer du mieux qu'elle peut depuis la mort de sa mère.
Mais leurs vies vont basculer en l'espace d'une soirée, une robe rouge va tout changer.

J'ai passé un bon moment avec ce roman. Ça n'a pas été un coup de coeur absolu, la faute à quelque longueur qui ont quelque peu freiné mon enthousiasme. Vous savez ces moment où vous etes totalement plongé dans l'action et que vous attendez le prochain moment important qui met un peu trop longtemps à arriver et de ce fait vous perdez un peu d'adrénaline insuflé au fil des pages.

C'est mon seul bémol, car au délà de ça j'ai adoré l'histoire en elle même et surtout les personnages de plus en plus nombreux au cours du roman. J'adore avoir des points de vue différent à chaque chapitre, je trouve qu'ont  en apprends beaucoup plus sur les protagonistes et qu'ont s'attachent beaucoup plus facilement à eux.
Ainsi j'ai découvert un Caleb bien moins prétentieux et heureux qu'il n'en a l'air, j'ai pris un réel plaisir à suivre l'évolution de ses sentiments envers Veronica. Le découvrir de plus en plus amoureux et surtout prêt à tout pour lui prouver. 
Veronica quand à elle est une jeune femme qui malgré sa fragilité à beaucoup a offrir, j'ai aimé la voir s'épanouir et s'ouvrir aux autres

Bien sur tout n'est pas aussi simple que ça en à l'air.
Certaines personnes vont resurgir du passé pour venir compliquer les choses entre nos deux tourteraux. Des personnages que j'ai eu très très envie de frapper. J'ai horreur de voir les personnages que j'adore souffrir à cause de casse pied sortie de nul part.

Et puis cette fin quoi !!! Non mais je suis obligée de vous en parler. C'est tout simplement de la torture, ce n'est pas une fin, c'est une explosion de "Mais what the fuck"
Si j'avais un tout petit conseil à vous donnez c'est de courir vous procurez le prochain tome qui sort très prochainement avant de terminer celui ci. C'est cruel je sais mais c'est pour votre santé mental je vous assure.
Sinon pour ceux qui comme moi n'ont pas pu resister, ils ne nous reste plus qu'à attendre en se faisant tout un tas de scénario plus fou les uns que les autres.








Et voilà, cette chronique a mis un long moment à arrivé mais elle est enfin là !

Pour vous dire la verité, cette chronique est rédigée depuis cet été, mais faute de vacance, déménagement et absence d'internet je l'avais quelque peu mis de côté.

Mais j'ai toujours aussi hâte de lire la suite. Alors à très vite les lecteurs !




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sorties Livresque de Mars 2017 !!!!

Mon avis sur : Magic Charly, l'apprenti ( Audrey Alwett )

Mon avis sur : Le Matin De Never World, (Marisha Pessl)